Pourquoi les entreprises doivent nommer un délégué à la protection des données personnelles ?

Publié le : 07 avril 20214 mins de lecture

Parmi les contraintes générées par la mise en place de RGPD (Règlement Général Européen sur la Protection des Données), les entreprises mettent en pratique les nouvelles exigences de manière de consentement et le manque de compréhension de cette nouvelle loi. Les entreprises ne devront pas négliger cette nouvelle obligation de nommer un délégué à la protection des données personnelles. Toutes les entreprises ne sont pas obligées de mettre en place un délégué, mais les experts recommandent de le faire afin d’être conforme à la nouvelle loi. Pourquoi est-ce si important ?

Obligation de protection légale

Il n’y a que la menace disciplinaire qui pourrait faire en sorte que la société prend la protection des données très sérieux. Le règlement indique que toutes entreprises et autorités publiques qui contrôlent des données de manière systématique à grande échelle devront nommer un DPO. Le rôle du délégué à la protection des données personnelles peut être rempli par un employé existant dans l’entreprise qui a la compétence nécessaire à la protection des données et à la conformité avec la nouvelle loi du RGPD. Ce rôle peut être contacté à extérieur par des professionnels qui peuvent représenter plusieurs sociétés.

Le DPO supervise les conditions de conformité du RGPD

L’exigence de la conformité n’est pas la seule raison de recrutement d’un DPO, mais il permet également de répondre à de nombreuses autres obligations du RGPD. Le DPO aide votre société à faire sa preuve face à la nouvelle approche complexe de la nouvelle réglementation de protection de données, en mêlant tous les départements ressources humaines, le juridique et la structure de l’entreprise, la planification des activités sur Internet, la conception de base des données, la cybersécurité et les infrastructures informatiques. Il doit éviter tout conflit d’intérêts dans l’entreprise afin de mieux protéger la violation de données.

Le DPO va aider votre société en cas de violation de données

La plus grande exigence du délégué à la protection des données personnelles pour vous est de vous prévenir en cas de violation de données. La loi RGPD stipule que toute intrusion provoquant un risque doit être signalée dans 72 heures après sa découverte. Les sociétés ne connaîtront pas encore tous les détails dans ce délai si court, mais ils devront communiquer les informations en leurs possessions. Ces informations décrivent la nature et le contexte de l’intrusion ainsi que les mesures que la société souhaite prendre pour résoudre cette intrusion et limiter les problèmes. Avoir un DPO vous aidera dans les procédures de l’avertissement de violation des données dans un délai prévu par la loi.

Plan du site