RGPD : pourquoi la protection de la vie privée ne suffit plus ?

Publié le : 07 avril 20213 mins de lecture

Le RGPD encadre le traitement des données personnelles sur le territoire de l’Union européenne. Toutefois, un flux incessant de données circule dans le monde, dont des centaines de milliers de données privées d’utilisateurs qui sont exposées et utilisées sans le consentement de leur propriétaire. Il est important d’établir une règlementation mondiale cohérente afin que les données puissent voyager au-delà de frontières, tout en garantissant la protection de la vie privée.

Le RGPD réglementation Européenne

Le RGPD est donc la règlementation appliquée au sein de l’Union Européenne quant à la protection des données personnelles. Il s’applique aux professionnels visant la protection des personnes dont les données à caractère personnel sont traitées par eux. L’objectif étant de responsabiliser les professionnels afin qu’ils puissent exercer leurs activités tout en maintenant la confiance des utilisateurs. Dans la même optique, l’UE n’admet de flux de données qu’entre elle et les pays ayant le niveau adéquat de protection des données. Le nombre de pays remplissant ces normes sont de moins d’une vingtaine en 2018.

Divergence des règles de protection des données dans le monde

Certains pays dans le monde ne disposent pas de règlementations ou alors de règlementations sommaires en ce qui concerne la protection de la vie privée. D’autres par contre appliquent de réglementations draconiennes. En Chine, par exemple, les informations personnelles des citoyens chinois sont formellement conservées à l’intérieur de ses frontières. Aux États-Unis, par contre la protection des données personnelles est lascive. Les divergences quant aux règles d’utilisation des données personnelles entravent les transferts de données entre les pays, et angoissent les entreprises technologiques.

Uniformisation des règles de protection de données

Le commerce des données numériques est un puissant acteur de l’économie mondiale, mais que cet échange ne se fasse pas en ignorant la vie privée des individus. C’est le dilemme auquel aucune solution n’a encore été trouvée. Selon les chiffres de 2010, plus de 7,1 milliards d’identités ont été exposées dans des violations de données dans le monde. Il est aujourd’hui important que le droit commercial mondial établisse une règlementation cohérente conciliant la souveraineté de chaque État pour la protection de la vie privée de ses citoyens, tout en permettant la libre circulation des données dans une économie mondiale de plus en plus basée sur le commerce de données. 

L’apposition d’une protection efficace des données d’une entreprise quelle que soit son envergure permet d’éviter toutes sortes de piratage informatique et facilite la préservation de celles-ci.

Plan du site